club-samourais

Ultime Vérité<
boutique-arts-martiaux

Boutique Arts Martiaux        Programme Entrainement        Armes Anciennes        Livres Arts Martiaux        Contact
 


Aikido Ryu

Aikijujutsu
Autodéfense

Bagua Zhang
Boxe Anglaise
Boxe Savate
Boxe Thailandaise
Capoera
Cardio Kickboxing
Combat Libre
Grand Sumo
Hap Ki Do
Iaijutsu
Info Escrime
Jeet Kun Do

Jui Jitsu
K1 Kickboxing
Karaté Japonais
Karaté Kobudo
Kendo
Kenjitsu
Kravmaga
Kung Fu Wushu
Kyusho Jutsu
Lutte Libre
Nanbudo
Ninja Jutsu
Olympic Judo
Penchak Silat
Qwan Ki Do
Sambo Combat
Shorinji Kempo

Taekwondo Itf
Thaing
Viet Dao
Wing Chun Do
Yoseikan Budo




Films
Arts Martiaux



Cours Arts Martiaux
Club Arts Martiaux
Annuaire Arts Martiaux
Fédération Arts Martiaux



Livres
Arts Martiaux




 






















Plan du site


Techniques Aikido







Les techniques aikido découlent d'un art martial fascinant, d'une discipline qui, tout en puisant aux racines de l'ancienne culture et tradition japonaises, transmet les nouvelles valeurs éthiques et morales de la société contemporaine. Le fait que l'aïkido soit né au Japon doit être pris en considération si l'on veut comprendre l'essence même de cet art et des techniques aikido. Deux choses essentielles apparaissent, soit le pratiquant qui en simulant le combat, utilise l'aikido comme un moyen de s'exprimer et de se positionner par rapport à la réalité qui l'entoure et l'aikido qui vient d'un substrat culturel japonais et qui est le produit concret et culturel d'un temps, d'une réalité et d'un patrimoine de connaissances extrêmement différents des nôtres.

La vraie difficulté d'apprentissage des techniques aikido ne réside donc pas tant dans l'exécution des figures proprement dites ou dans la pratique au dojo, matechniques-aikidois plutôt dans la capacité à comprendre et à accepter une pensée, une culture et une réalité différentes des nôtres. L'élève doit ouvrir son esprit et sonder des concepts totalement nouveaux et abstraits pour lui.
Les occidentaux sont habitués à croire en ce qu'ils voient et ressentent, à obtenir des résultats concrets pour chaque tâche accomplie. Or, dans le dojo d'aikido, ils sont invités à écouter ce en quoi ils ne croient pas et à croire en ce qu'ils n'éprouvent pas, à vivre la pratique non pas en fonction d'un résultat, mais à évoluer en fonction d'eux-mêmes. On demande à leur esprit de changer, de se modifier et d'abandonner en partie leurs repères, de partir sans hésitation pour un voyage qui approfondira la recherche de l'énergie vitale (Ki) à l'intérieur d'eux-mêmes et de la réalité qui les entoure.
 
C'est cette difficulté même à accepter un tel changement personnel qui, trop souvent, a incité les Occidentaux à modifier et adapter les arts martiaux japonais, les simplifiant jusqu'à en faire de simples disciplines sportives accées seulement sur les techniques aikido. L'objectif premier n'est plus alors la recherche de l'esprit et du geste martial comme une fin en soi, mais la victoire en compétition, réalité typique de notre culture occidentale, avec pour élément principal la domination d'un adversaire sur l'autre. Dans l'aikido, on a cherché à garder avant tout les caractéristiques de l'art martial d'origine. Cela a été rendu possible par la volonté des maîtres qui, dans leur effort pour défendre la discipline, ont préféré maintenir l'esprit d'archétype, en l'isolant volontairement du circuit des disciplines martiales plus connues.




En considérant la priorité d'ouverture d'esprit et de sondage des concepts abstraits, voici les techniques aikido fondamentales:

Techniques aikido Kamae
Le mot "Kamae" fait référence à la posture "correcte" en général, base fondamentale des techniques appliquées en aïkido. La posture ne doit être ni trop tendue ni trop relaxée. Il ne faut pas être un maître trop rigide avec son propre corps ni esclave de ce dernier. Être vivant requiert une attitude d'écoute, d'attention et d'être "centré". Les principales positions Kamae sont:

- Shizen Taï (position naturelle): Le corps est droit, le poids est réparti également sur les deux pieds parallèles, à une distance équivalant à la largeur des épaules. Les mains pendent le long des flancs. C'est une position relâchée, qui expose frontalement une surface corporelle maximale. Elle n'est adaptée ni au combat ni à la défense.

- Hidari Kamae (garde gauche): De la position Shizen Taï, avancer le pied droit; la main gauche vient au centre et se met en garde. La main droite reste plus basse. Cette posture est un dérivé de celle utilisée en escrime japonaise.

- Migi Kamae (garde droite): C'est exactement l'opposé de la posture précédente. Le pied droit est avancé, la main droite s'élève en garde, la gauche est plus basse. Dans ces deux positions, on offre le flanc, réduisant ainsi la superficie exposée à l'attaque. On peut aussi inverser immédiatement la garde en tournant de 180 degré le pied postérieur, ce qui permet d'éviter l'attaque d'un mouvement circulaire, typique de l'aïkido.





Techniques aikido Maï Aï

C'est la distance minimum à garder entre les deux adversaires. Bien plus qu'un seul espace physique, c'est un espace mental, celui où les actions et intentions s'expriment au maximum. Il est donc indispensable d'avoir et de garder le contrôle du Maï Aï, afin de pouvoir agir et réagir de manière optimale.
Aï Hanmi (position symétrique): Les deux adversaires sont en garde gauche ou en garde droite.
Gyaku Hanmi (position spéculaire): Les deux adversaires sont en gardes opposées l'une à l'autre.

Techniques aikido Ashi Sabaki (déplacement des pieds)

Les pieds, ainsi que les jambes, nous soutiennent et permettent une certaine liberté de mouvement. Ils sont la base qui rend fort et libre. Une bonne base est indispensable pour exécuter les déplacements nécessaires à la bonne exécution des tehcniques d'aïkido.
Voici les techniques aikido déplacements qui peuvent être suivis en partant indifféremment de la garde droite ou de la garde gauche.
- Tsugi Ashi: De la position Migi Kamae, le pied droit glisse en avant le long d'une ligne droite, le poids du corps se porte sur le pied gauche. On déplace le poids du corps sur le pied sroit tandis que le pied gauche, en glissant, se rapproche du pied antérieur.
- Ayumi Ashi: Partir de la position Migi Kamae. Le pied gauche glisse devant le pied droit, les hanches pivotent pour permettre le mouvement, les jambes se croisent.
- Tenkaï Ashi: Partir de la position de garde gauche. Ce mouvement consiste en une rotation du corps autour du point désigné par un hypothétique fil de plomb, en descendant de la tête jusqu'à l'intérieur des pieds. Aucun pas n'est exécuté mais juste une rotation des pieds de 180 degré, qui permet d'inverser la garde.
- Kaïten Ashi: De la même position de garde gauche Hidari Kamae, avancer le pied droit en avant pour ensuite tourner sur l'axe de 180 degré par un Tenkaï Ashi.
- Tenkan Ashi: Prendre la position de garde gauche. Déplacer le poids du corps sur le pied gauche de manière à pouvoir tourner le pied droit de 180 degré. La garde est alors tournée dans l'autre sens.
- Irimi Tenkan: De la même position de garde gauche, avancer le pied droit d'un pas, en y échangeant le poids du corps. Pivoter sur ce même pied en effectuant une rotation de 180 degré par un Tenkan.
Shikko (Marcher sur les genoux): De la position Seiza (assis sur les genoux, le dessus des pieds appuyé au sol), passer à la position Kiza (doigts de pieds appuyés au sol). Dans ce cas également, la garde est latérale. La rotation de la hanche lance en avant la jambe droite. Faisant pivot sur le tibia gauche, le pied gauche tourne en suivant le droit. Le genou droit descend en suivant le  mouvement circulaire de la hanche et tournera en faisant pivot sur le tibia droit.
** Les techniques aikido peuvent s'effectuer debout ou sur les genoux. La position debout présente l'avantage de faire fructifier toute la "biomécanique" de la jambe pour déplacer le buste, alors que le Shikko rend toute exécution forcément plus limitée, car le moindre mouvement requiert un déplacement de la base d'appui. L'application des techniques en Shikko peut donc apparaître comme réductrice ou désavantageuse en ce qui concerne les mouvements. Elle devient utile, en revanche, quand il s'agit de déceler des erreurs, car l'on ne doit jamais oublier que les tehcniques correctement appliquées doivent faire intervenir le corps tout entier.


Techniques aikido Te Sabaki (mouvement des mains)

Dans les techniques aikido, le mouvement des membres techniques-aikidosupérieurs est une expression directe de la stabilité de la base et de la sensibilité sur le centre. De là naît la puissance des bras. L'utilisation exclusive des muscles est une erreur commune. Utilisée de cette manière, la force devient un mur qui sépare de l'Aite (le pratiquant qui exécute l'action d'attaque) et ne permet pas de sentir ses mouvements, empêchant de garder le contrôle sur lui. La vraie force naît de la terre sous nos pieds: à travers la base, elle se concentre dans le centre et, de là, à travers les bras et les mains, est envoyée à l'extérieur. Les débutants, généralement, utilisent principalement la force des bras et des épaules dans l'exécution des techniques. Ainsi, ils raidissent le tronc et, se faisant, ancrent leur base d'appui dans le sol et cette base devient alors impossible à bouger, même pour eux-mêmes. Dans l'aikido, les jambes et le tronc doivent bouger ensemble et en harmonie autour du centre qui détient l'équilibre du corps.

Techniques aikido Taï Sabaki (mouvement du corps)

Les techniques aikido ne sont jamais nettement en contraste avec la force d'attaque. Lorsque l'attaque survient, la mobilité devient une exigence fondamentale et indispensable pour pouvoir dévier de la ligne directe d'attaque en glissant, de biais, à ses côtés.

-Te Gatana: Te Gatana désigne la partie du corps qui va de la pointe de l'auriculaire au coude. Elle s'apparente, dans l'usage, à l'épée japonaise et sert à fendre, dévier ou ouvrir. Bien utilisée, elle permet un excellent contrôle sur les attaques de l'advesaire.
Dans les techniques aikido, l'attaque est généralement donnée par un coup "tranchant", de poing ou de pied. Une partie de Aite (celui qui exécute l'action) est utilisée pour frapper l'objectif (Tori, celui qui se défend). Dans la phase finale de l'attaque, au moment où Aite concentre son action, ce dernier se retrouve avec une partie du corps plus avancée que l'autre. Selon la direction de l'attaque, le corps de Aite présente deux côtés: un côté postérieur et un côté antérieur. En glissant de biais par rapport à la ligne d'attaque, Tori peut se retrouver dans chacune des deux positions. En retirant l'énergie de Aite dans son attaque et en ajoutant son mouvement, Tori amplifiera sa dynamique en déséquilibrant l'adversaire.

Techniques aikido Ukemi (chute)
techniques-aikido
Apprendre à tomber est une technique aikido fondamentale. Le contrôle de la chute prémunit contre d'éventuelles blessures et permet de subir la technique de manière relaxée, en abandonnant la rigidité due à la peur de se faire mal. Le contrôle de la chute permet d'appréhender les limites et potentialités du corps et permet à Tori (celui qui se défend et éventuellement contre attaque) de travailler tranquillement en exprimant sa propre habileté technique. Voici trois types de chute:


- Mae Mawari Ukemi (chute roulée en avant): De la position de garde droite, se pencher vers le sol en formant un cercle avec les bras. Le poids est déplacé vers l'avant. Deuxièment, le poids du corps tombe au-delà du pied d'appui antérieur, la main, puis le bras droit prennent contact avec le tapis, la jambe gauche se soulève. À ce point, le corps s'insère dans un cercle idéal qui part de l'auriculaire droit et traverse le dos en diagonale, joignant l'épaule droite au pied gauche. La dynamique de la chute roulée permet de retomber sur ses pieds, en position de garde de départ.

- Ushiro Ukemi (chute en arrière): En partant de la garde gauche, déplacer le poids du corps vers l'arrière et commencer à descendre en pliant la jambe droite. La jambe droite fléchit jusqu'à ce que les fesses touchent le sol, arrive à l'épaule droite et court le long du bras droit jusqu'à l'auriculaire de la main droite. Grâce à la dynamique du mouvement, vous vous retrouverez debout en garde gauche.

- Yoko Ukemi (chute latérale): Peu utilisée et peu enseignée en aikido, elle est pourtant utile lorsque l'on se trouve projeté sans avoir la possibilité de rouler. De la position Shizen Taï, avancer le pied droit vers le gauche en diagonale et plier la jambe gauche jusqu'à toucher le sol des fesses, puis se laisser tomber sur le flanc droit. Le bras droit va tapper contre le sol, amortissant ainsi l'impact.


Vous connaissez maintenant les techniques aikido de base, fondamentales pour la bonne pratique de cet art martial.


programme-entrainement

Devenez
un combattant redoutable !




boutique-arts-martiaux

Profitez de prix imbattables !



club-samourais




Inscrivez-vous gratuitement et recevez ce livre gratuitement !

livre-arts-martiaux

Gratuit !
Encyclopédie
des
Arts Martiaux




livre-arts-martiaux

Découvrez nos livres Arts Martiaux ...
et même plus !













Boutique Arts Martiaux        Programme Entrainement        Armes Anciennes        Livres Arts Martiaux        Contact

Copyright www.ultimeverite.com