club-samourais

Ultime Vérité<
boutique-arts-martiaux

Boutique Arts Martiaux        Programme Entrainement        Armes Anciennes        Livres Arts Martiaux        Contact
 


Aikido Ryu

Aikijujutsu
Autodéfense

Bagua Zhang
Boxe Anglaise
Boxe Savate
Boxe Thailandaise
Capoera
Cardio Kickboxing
Combat Libre
Grand Sumo
Hap Ki Do
Iaijutsu
Info Escrime
Jeet Kun Do

Jui Jitsu
K1 Kickboxing
Karaté Japonais
Karaté Kobudo
Kendo
Kenjitsu
Kravmaga
Kung Fu Wushu
Kyusho Jutsu
Lutte Libre
Nanbudo
Ninja Jutsu
Olympic Judo
Penchak Silat
Qwan Ki Do
Sambo Combat
Shorinji Kempo

Taekwondo Itf
Thaing
Viet Dao
Wing Chun Do
Yoseikan Budo




Films
Arts Martiaux



Cours Arts Martiaux
Club Arts Martiaux
Annuaire Arts Martiaux
Fédération Arts Martiaux



Livres
Arts Martiaux




 






















Plan du site


Keikogi






 Le keikogi est un vêtement d'entraînement qui se traduit ainsi en japonais: keiko (la pratique, l'entraînement, l'action), gi (vêtement, tenue, ensemble de vêtements composant une tenue). En Aikido, le keikogi se compose d'une veste et d'un pantalon de coton blanc, ainsi qu'une ceinture (obi). Afin de permettre une bonne saisie sans risque de déchirement, il est constitué de coton lourd à motifs "grains de riz". Les manches ne doivent idéalement pas descendre plus bas que la moitié de l'avant-bras afin de faciliter les saisies et d'éviter les blessures. Le pantalon, quant à lui, doit arriver quelques centimètres au-dessus de la maléole pour ne pas être keikogivisible sous le hakama (voir section kendo, page kendo-hakama).

Il existe deux couleurs pour le keikogi, soit blanchi ou écru. Les deux se portent, mais il est préférable, pour les passages de grade officiels de disposer d'un keikogi blanchi. Afin de pouvoir accéder au tanto (sabre japonais), parfois porté dans les revers de la veste, cette dernière se porte revers gauche au-dessus. En plus de cette raison martiale, une raison culturelle explique cette façon de porter le keikogi. En effet, les morts sont habillés avec le revers droit au-dessus.




Il est de coutume de limiter les marques distinctives sur son keikogi (différentes étiquettes portant la marque du fabricant par exemple). Certaines personnes font broder leur nom en katakana sur les manches ou portent un écusson à la poitrine. Ces pratiques sont courantes au Japon où il est fréquent de laisser son keikogi au dojo, d'où la nécessité d'individualiser son habit. Au Japon, contrairement à l'Occident, afficher son nom est un signe d'humilité. Cela signifie que le pratiquant ne se considère pas assez important pour que l'enseignant ait retenu son nom. Toutefois, pour les stages et les passages de grade en Occident, il est recommandé de porter un keikogi vierge. 
programme-entrainement

Devenez
un combattant redoutable !




boutique-arts-martiaux

Profitez de prix imbattables !



club-samourais




Inscrivez-vous gratuitement et recevez ce livre gratuitement !

livre-arts-martiaux

Gratuit !
Encyclopédie
des
Arts Martiaux




livre-arts-martiaux

Découvrez nos livres Arts Martiaux ...
et même plus !













Boutique Arts Martiaux        Programme Entrainement        Armes Anciennes        Livres Arts Martiaux        Contact

Copyright www.ultimeverite.com