club-samourais

Ultime Vérité<
boutique-arts-martiaux

Boutique Arts Martiaux        Programme Entrainement        Armes Anciennes        Livres Arts Martiaux        Contact
 


Aikido Ryu

Aikijujutsu
Autodéfense

Bagua Zhang
Boxe Anglaise
Boxe Savate
Boxe Thailandaise
Capoera
Cardio Kickboxing
Combat Libre
Grand Sumo
Hap Ki Do
Iaijutsu
Info Escrime
Jeet Kun Do

Jui Jitsu
K1 Kickboxing
Karaté Japonais
Karaté Kobudo
Kendo
Kenjitsu
Kravmaga
Kung Fu Wushu
Kyusho Jutsu
Lutte Libre
Nanbudo
Ninja Jutsu
Olympic Judo
Penchak Silat
Qwan Ki Do
Sambo Combat
Shorinji Kempo

Taekwondo Itf
Thaing
Viet Dao
Wing Chun Do
Yoseikan Budo




Films
Arts Martiaux



Cours Arts Martiaux
Club Arts Martiaux
Annuaire Arts Martiaux
Fédération Arts Martiaux



Livres
Arts Martiaux




 






















Plan du site


Épée Chinoise





epee-chinoise
L'épée chinoise est l'arme la plus fascinante selon les Chinois. La première épée chinoise confectionnée par cette civilisation remonte au Shang (1500-1045 av. J-C). On utilisait alors comme matériau le bronze. Au court de l'histoire, l'épée chinoise aux nombreux pouvoirs magiques qu'on lui conférait et ayant une valeur symbolique, sera associée au Taoïsme. 

On utilisa l'épée chinoise à plusieurs fins, entre autres dans des rites d'exorcisme. C'est dans la Chine ancienne qu'on verra apparaître la "danse de l'épée" ou jianwu qui permettait de chasser les mauvais esprits.

Sous la dynastie Tang (618-907), les danses de l'épée chinoise prirent une forme de représentation chorégraphiée. Ce type de danse est encore présent de nos jours, d'une certaine manière, dans les représentation d'opéra traditionnel.




Sous les Ming, la forge des armes de guerre, notamment l'épée chinoise, ainsi que l'utilisation de celle-ci auront droit à des indications importantes de la part du général Qi Jiguang qui devront être suivies. En effet, le traité pour une nouvelle efficacité militaire, le ji xiao xinshu, offrera des recommandations imposées par ce général.

Dans les mythes populaires chinois, on retrouve l'histoire du chevalier errant (wuxia) qui fit la réputation de l'épée chinoise Wudang. Li Jinglin est de nos jours considéré comme un des derniers maîtres épéistes à être considéré comme un de ces "chevaliers". Il fut le général des armées du Shandong et du Hebei sour le gouvernement nationaliste. Li Jinglin fut également nommé vice-président de l'académie nationale des arts martiaux. Ce grand maître de l'épée chinoise Wudang enseigna son art de l'escrime à de nombreux experts.
programme-entrainement

Devenez
un combattant redoutable !




boutique-arts-martiaux

Profitez de prix imbattables !



club-samourais




Inscrivez-vous gratuitement et recevez ce livre gratuitement !

livre-arts-martiaux

Gratuit !
Encyclopédie
des
Arts Martiaux




livre-arts-martiaux

Découvrez nos livres Arts Martiaux ...
et même plus !













Boutique Arts Martiaux        Programme Entrainement        Armes Anciennes        Livres Arts Martiaux        Contact

Copyright www.ultimeverite.com